veröffentlicht am 6 November 2018

Vous, je ne sais pas, mais moi j’adore la soupe. Et dans le Périgord, une des soupes traditionnelles est le tourin.

Quésaco ?

Très simple, c’est une soupe à base d’ail, de bouillon de canard, de jaune d’oeuf et d’un peu de vinaigre, le tout lié avec de la farine de blé (pour notre fabrication, nous préférons l’amidon de maïs : sans gluten) et pour finir, blanchi avec le blanc de l’oeuf lorsque la soupe bout.

Peut-être que cette simple description ne vous fait pas rêver, et pourtant si vous saviez comme c’est bon. Elle se sert chaude avec pour ceux qui osent encore aujourd’hui et apprécient, une tranche de pain un peu rassie. Et pour finir l’assiette, vous versez un peu de vin rouge (pour les anciens : faire chabrot).
On dit que c’est revigorant !!! Bon, d’accord, difficile de pratiquer dans les dîners en ville !!! Mais à l’abri des regards, les volets fermés pour que les voisins ne se rendent compte de rien, en petit comité, ça se tente.

Plus chic (j’ose) pour l’été, vous pouvez également le consommer froid, comme un Gaspacho, en l’accommodant de petits croûtons grillés, bien sûr à la graisse d’oie, et mettre une touche supplémentaire en y ajoutant quelques copeaux de parmesan ou de jambon Serrano (ou autre).

Si là, je ne vous ai pas mis l’eau à la bouche, je ne sais plus ce qu’il faut faire.

Et puis n’oubliez pas les vertus des soupes d’une part et de l’ail d’autre part. Vous pourrez vous procurer cette soupe sur nos différents salons et sur notre boutique en ligne

Tourin